Des nouvelles subventions aux associations

Sur 24 nouvelles demandes de subventions, la Ville en a accordé la moitié. Concernant les subventions de fonctionnement, les heureux élus sont les trois établissements secondaires de la ville. Ils reçoivent 150 € chacun pour aller à Azimut, le salon brestois de l’orientation. Saint-Louis a même un petit bonus : 100 € par famille châteaulinoise pour son voyage en Haïti. Par ailleurs, des centres de formation d’apprentis, extérieurs à la ville, empochent 50 € par élèves châteaulinois.

7.000 € pour Diwan


Côté loisirs, les fêtes patronales, que la ville aidait déjà largement, se voient officiellement inscrites au tableau des subventions : 2.850 €. Jean-Paul Urien (opposition) fait remarquer que les Délégués départementaux de l’Éducation nationale, pourtant peu gourmands, ont été éconduits, alors qu’ils ne réclamaient que 23 €. Jos Le Nouy va râler. D’autres se retrouvent aussi le bec dans l’eau : le Smatah, Eaux et Rivières, Bretagne Vivante ou encore Solidarité Paysans. En revanche, au titre des subventions exceptionnelles, les petits bretonnants de Diwan se voient gratifier de 7.000 € pour que des travaux puissent être réalisés dans leur école. Exceptionnels, aussi, les 3.000 € versés à l’association Les Voiles de l’Aulne (Port-Launay). Elle construit une toue de Loire pour proposer des balades sur le canal. Dernière nouveauté, une subvention « anti chats » est injectée à la SPA de Quimper pour stériliser les félins, trop nombreux autour des Collines bleues.

Place de la Résistance : « Entre ici, Jean Moulin »

lire l’article sur le télégramme