Artisan’art. Nathalie Chanteau Les reflets d’une passion

 

La photographe Nathalie Chanteau est encore présente aujourd’hui.

Le salon Artisan’art, marché de Noël de Diwan, a débuté hier et se poursuit aujourd’hui, à l’espace Coatigrac’h. Parmi les quelque 50 exposants, les visiteurs pourront admirer les clichés de la photographe Nathalie Chanteau, inspirée par les reflets de l’Aulne à Châteaulin et Port-Launay.

« Bravo, vos photos sont magnifiques », saluent deux visiteuses du salon Artisan’art, hier après-midi, à l’adresse de Nathalie Chanteau. La photographe de 45 ans sourit de plaisir en recevant le compliment. « C’est le premier marché de Noël auquel je participe », affirme la Portsallaise d’origine lyonnaise, arrivée en Bretagne en 1995. Depuis hier, elle expose et vend une partie de ses photos à l’espace Coatigrac’h. Des clichés de paysages finistériens pour la plupart, même si elle s’intéresse de plus en plus à la faune bretonne.

Une formation comme déclic


« Je me suis intéressée à la photographie en voyageant avec mon mari et mes enfants », explique-t-elle. « Je prenais beaucoup de photos, un peu comme tout le monde. En les regardant, je me suis dit que je ne réussissais pas à rendre vraiment compte de ce que je voyais ». En 2015, elle entame donc une formation en ligne avec un professionnel pour se perfectionner. « Ça a été exactement ce qu’il me fallait », estime-t-elle. Sa formation achevée, elle a décidé de se lancer comme auteure-photographe en 2016. « Ce n’est pas ma profession. Avec mon mari, nous gérons un commerce dans l’informatique à Portsall », précise-t-elle. « Ce n’est pas un problème.

Le meilleur moment, pour la photo, c’est au lever du soleil ou aux  » golden hours « , les dernières lueurs du soleil en fin d’après-midi », considère Nathalie Chanteau.

De Landunvez à Port-Launay


À la recherche de la lumière idéale, elle se rend en général plusieurs fois au même endroit avant d’avoir le rendu attendu. « Je sors souvent du côté de Landunvez ou des abers, pas loin de Portsall », poursuit l’exposante. Pour ajouter une couleur plus locale au travail présenté à Châteaulin, elle est également venue « shooter » les abords du canal, ici ou à Port-Launay. « J’avais de toute manière prévu de m’y rendre, mais le marché était une bonne occasion de venir ici avant. J’avais vu qu’à Port-Launay, c’est possible d’obtenir de jolis clichés avec les reflets dans le canal ainsi qu’avec le viaduc de Guilly-Glas ». De quoi livrer de splendides photos aux chaudes couleurs d’automne. « Je suis également venue à Châteaulin la nuit, à une heure où il y a peu de circulation », complète-t-elle. Un travail qu’elle présente donc à l’espace Coatigrac’h, mais aussi sur son site Internet et sa page Facebook. Elle y compte un peu plus de 1.000 abonnés depuis sa création, en 2016.

Pratique Salon Artisan’art, de 10 h à 18 h à l’Espace Coatigrac’h. Entrée : 2 €, à partir de 12 ans.

Lire l’article sur le telegramme