Diwan. Un repas pour aider l’école

repas 2

Un beau moment de convivialité qui permettra de financer le fonctionnement de l’école.

Afin de financer le fonctionnement de l’école associative Diwan, l’Association des parents d’élèves Kuzul skol Diwan Kastellin organisait deux repas de crêpes, mardi. Françoise et Jean-Yves Pavec, propriétaires de la crêperie « Skeud an Amzer » (« L’ombre du temps »), se sont portés volontaires pour organiser cette journée, offrant les bénéfices de la journée à l’école. Profitant de leur jour de repos, ils ont choisi ce moyen pour soutenir l’éducation en langue bretonne.

Plusieurs projets

« Deux repas étaient prévus cette année, le midi et le soir. Avec 40 personnes le midi et une cinquantaine le soir, cette opération a permis de collecter 1.300 €. Cette somme contribuera au financement du fonctionnement de cette école associative. Merci aux personnes qui sont venues soutenir cette école châteaulinoise qui accueille une vingtaine d’enfants, tous niveaux compris. Ils sont encadrés par deux institutrices et deux Atsem », indiquait Morgane Viezzer, membre de l’association. Pendant les vacances, une équipe de parents bénévoles a mis en place des carrés de potager pour développer une activité intergénérationnelle autour du jardinage, en partenariat avec des retraités bretonnants et aussi avec l’animatrice de l’Ehpad de La Ville-Jouan, dès les beaux jours. Le prochain événement pour aider au financement de l’école sera le vide-greniers à Coatigrac’h, organisé le dimanche 20 mars. Enfin, les portes ouvertes de l’école auront lieu au printemps.

Diwan. Des crêpes chez Skeud an amzer

CREPE

La récréation chez Diwan, le moment de faire une petite pause et d’annoncer les prochains repas de crêpes chez Skeud an amzer, « L’ombre du temps », en breton…

Afin de financer les activités, et surtout le fonctionnement de l’école Diwan, l’association des parents d’élèves Kuzul skol Diwan Kastellin organise deux repas crêpes, le 16 février. Françoise et Jean-Yves Pavec, propriétaires de la crêperie Skeud an amzer, se sont portés volontaires pour organiser cette journée, offrant les bénéfices de la soirée à l’école. « Deux repas sont prévus cette année, le midi et le soir. Nous espérons ainsi avoir plus de monde que l’an passé, où nous avions accueilli 40 personnes », indique Fa Ribaud-Millour, membre de l’association.

Lire l’article sur le telegramme ici