Artisan’Art se poursuit ce dimanche

La bergerie bio du Ménez-Hom, à Dinéault, tient un stand commun avec le collectif quimpérois Fill’Etik. Nathalie, Claire et Morgan valorisent la laine de la bergerie en confectionnant des coussins, des doudous, des vêtements ou encore des bijoux où se mêlent également le coton, le lin et le chanvre bio.

À la fois salon de créateurs et marché de Noël, la treizième édition d’Artisan’Art a débuté sur les chapeaux de roues, ce samedi, à 14 h. Dès l’ouverture de l’espace Coatigrac’h, agréablement rénové, les parkings n’ont pas tardé à se remplir. Un engouement que l’on devrait retrouver ce dimanche, jour généralement très fréquenté. De 10 h à 18 h, 65 artisans d’art bretons continuent donc à présenter leurs créations originales, à l’invitation du comité de soutien de l’école Diwan de Châteaulin.

Un grand marché de Noël

Décalées ou classiques, mais adaptées à toutes les bourses, ces créations sont légion : bijoux, vêtements, jeux et jouets, doudous, produits de la ferme, couteaux, livres, photographies, objets de déco, céramiques, etc. Et cela sur tous les tons et toutes les matières, de la pierre au bois, en passant par les métaux, le cuir, la laine, le tissu, etc.

Artisan’Art, qui est l’un des plus grands marchés de créateurs du département, est toujours l’occasion, pour le public, de remplir, un peu en avance, la hotte du Père Noël. Un joyeux barbu un peu facétieux qui réserve quelques surprises aux enfants de la garderie. Laquelle ne manque pas de jouets, livres, jeux et crayons pour divertir les petits pendant que les parents choisissent tranquillement les cadeaux. Et pour ceux qui ont un petit creux, les grands maîtres du billig sauront les rassasier.

Pratique

Artisan’art, poursuite ce dimanche, de 10 h à 18 h, à l’espace Coatigrac’h. Entrée : 2 €, à partir de 12 ans ; valable pour les deux jours. Restauration sur place. Garderie pour les enfants.

Lire sur © Le Télégramme